Les Autonomie Planners, au service des séniors en perte d'autonomie

En France, près d’un habitant sur dix est âgé de 75 ans ou plus. Face à ces chiffres, censés doubler d’ici 2070, il devient urgent de s’attaquer aux problématiques qui touchent nos aînés et parmi elles la perte d’autonomie. Pour cela nous avons rencontré Victor Perrazi, fondateur de l’entreprise Les Autonomie planners qui permet aux personnes âgées de continuer à vivre chez elles malgré la perte d’autonomie.

Victor Perrazi, fondateur des Autonomie Planners

Interview et article réalisés par Morgane Sebastiao

Publié le 1er Avril 2021

Améliorer la qualité de vie des séniors

 

On entend de plus en plus parler du concept de “Bien vieillir” sans réellement savoir ce que cela signifie. Manger équilibré ? Faire du sport ? Installer Whatsapp sur son téléphone pour pouvoir discuter avec ses petits enfants ? Jouer à la pétanque ? C’est un peu tout ça, mais pas que. 

“Bien vieillir” c’est prévenir l’état de dépendance de nos aînés grâce à un ensemble d’actions qui permettent d’améliorer leur qualité de vie dans des domaines comme la santé, l’autonomie, l’épanouissement, etc. afin de prolonger leur autonomie et leur qualité de vie, ce qui passe notamment par leur maintien à domicile.

Prévenir l’état de dépendance de nos aînés est un des plus grands défis de notre société. En effet, ces dernières décennies, du fait du prolongement de l’espérance de vie, les personnes âgées s’exposent de plus en plus à la perte d’autonomie. Celle-ci est souvent due aux problèmes de santé qui apparaissent avec le vieillissement, comme les problèmes dits fonctionnels qui impactent la vie courante. Parmi eux, les plus fréquents sont les difficultés sensorielles (diminution de la vue ou de l’audition), motrices (difficultés à se déplacer, à utiliser ses mains) ou encore cognitives (problèmes de compréhension, perte de mémoire). 

Selon solidarites-sante.gouv, l’âge moyen de la perte d’autonomie en France est de 83 ans. C’est auprès de ces personnes qu’intervient les Autonomie Planners avec pour objectif, quand cela est encore souhaitable, de permettre à ces aînés de bien vivre chez eux malgré leur perte d’autonomie. C’est grâce à l’intervention d’un Autonomie Planner, personne qui définit les besoins de l’aîné et organise sa vie à domicile, que cela est rendu possible. 

Source image : Unsplash

Les Autonomie planners, le service qu’il manquait aux maillons de l’aide à domicile

 

Maisons de retraites et EPHAD, des solutions pas toujours adaptées aux besoins de nos aînés

 

C’est après un voyage au Népal, où il se porte bénévole pour assister des personnes âgées dans un temple bouddhiste, que Victor se passionne pour l’aide à la personne et notamment pour le bien être de nos aînés.

Quelques années plus tard, à 25 ans le voilà directeur d’EHPAD à Aix-en-provence. C’est durant ces premières années de carrière qu’il se rend compte qu’une partie des personnes âgées qui arrivent dans son établissement le font parfois pour les mauvaises raisons. Les familles, souvent désemparées par la perte d’autonomie de leur proche, ne savent pas vers quels types d’aides se tourner. Elles choisissent donc les EPHAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) : “tout en un” et sécurisantes. 

En créant les Autonomie Planners, Victor Perrazi est donc parti du constat suivant : les maisons de retraite et les EHPAD sont peuplées d’aînés qui auraient tout à fait pu rester chez eux s’ils avaient reçu les aides et les soins appropriés. Or la solution que représentent les maisons de retraite et les EHPAD n’est pas toujours la plus adaptée aux envies et aux besoins de l’aîné. Si celui-ci est encore en bonne santé et qu’il le souhaite, ne pourrait-il pas bénéficier d’aides au quotidien pour pouvoir rester chez lui plus longtemps ? En théorie si, mais en pratique, cela s’avère souvent difficile pour la famille de mettre en place des aides telles que l’aide à la préparation des repas, à l’entretien ménager, à la toilette, à l’aménagement de l’espace ou encore des soins médicaux. Premièrement parce qu’il en existe beaucoup, que cela prend du temps, qu’on ne sait pas forcément où chercher, ni ce qui serait le plus adapté pour papa ou maman. 

Ainsi, il y a d’une part une famille en recherche de solution et d’autre part les services rendus à domicile. Jusqu’à présent, aucun lien réel n’existait entre ces deux parties. Apparaît alors la nécessité pour Victor de créer un service indépendant qui prenne ce rôle et donne la parole aux personnes âgées : Autonomie planners est né !

 

Concrètement, comment ça marche ?

 

L’Autonomie Planner définit avec la famille et l’aîné ses besoins et ses envies pour un maintien à domicile dans les meilleures conditions. Une fois ces besoins définis, il propose différents prestataires à la famille. Aucune commission n’est touchée par l’entreprise. Suit la phase d’organisation durant laquelle l’Autonomie Planner met en place ces différentes aides et sollicite si besoin des aides financières pour la famille. Enfin, il coordonne les différentes aides entre elles et s’assure de la satisfaction de la personne dont il s’occupe de façon régulière. 

Un Autonomie Planner n’est donc pas une aide à domicile, il identifie plutôt les besoins de la personne dont il est en charge, puis il met en place et coordonne les différents acteurs identifiés pour répondre à ces besoins. C’est ce travail d’équipe qui rend possible le maintien à domicile dans de bonnes conditions. “Le service d’aide à domicile, c’est un instrument, nous, on est le chef d’orchestre,” nous explique Victor.

C’est un réel allègement pour la famille qui peut profiter de plus de temps de loisir avec son proche au lieu de s’occuper de l’organisation de ces tâches quotidiennes. L’entreprise cible généralement des personnes entre 60 et 65 ans (profils pré-retraite) en recherche de solutions pour leurs parents, de 80 ans et plus. 

 

L’Autonomie Planner, un nouveau métier

 

Aujourd’hui il n’existe pas de formation pour devenir Autonomie Planner. C’est un nouveau métier nous explique Victor.  

Souvent issue d’études supérieures en gérontologie ou en infirmerie, l’Autonomie Planner aide la personne âgée à organiser sa vie de tous les jours. Il intervient pour l’aider à organiser ses tâches du quotidien. Ses prises de rendez-vous chez le médecin, son potentiel besoin de réserver une voiture pour s’y rendre, les petits rappels de la vie quotidienne etc. Il peut aussi l’aider à monter un dossier d’aides financières pour aménager sa maison ou encore lui organiser des passages réguliers avec un auxiliaire de vie. Il s’adapte aux besoins de la personne qu’il suit. 

Cependant, ne serait-ce pas à la famille de s’occuper de tout cela me direz-vous ? Et bien “oui et non” nous dit Victor, “dans certaines cultures, la question ne se pose pas. Les familles accueillent leurs parents chez eux. Nous, on est dans une culture où les choses évoluent et je le comprends.” Au-delà de ce facteur culturel, il y aussi le facteur pratique du “ai-je suffisamment de place chez moi pour accueillir papa ou maman à la maison dans de bonnes conditions” ou encore le facteur d’éloignement géographique. Il n’est donc pas toujours faisable de pouvoir s’occuper soi-même sereinement d’un parent en perte d’autonomie, c’est donc ce que propose de faire Les Autonomie Planners. 

 

Des tarifs avantageux par rapport aux maisons de retraites

 

Au-delà de l’aspect de personnalisation proposé par Victor et son équipe, le bénéfice financier effectué par rapport à une maison de retraite pourrait être intéressant pour les familles. Chez Les Autonomie planners, le prix payé (déductible des impôts) dépend de la prestation demandée. 

Une analyse des besoins de l’aîné, de ses attentes et de ses contraintes afin de savoir s’il pourra rester ou non à domicile reviendra à 399€ (199€ après déduction fiscale). Le service sur-mesure d’organisation du quotidien à domicile, permettant de mettre en place des solutions personnalisées, est quant à lui taxé 45€ de l’heure (22,90€ après déduction fiscale). Enfin, si la famille souhaite bénéficier d’un service de proximité pour coordonner le quotidien de l’aîné sur la durée et soulager l’aidant à sa charge, elle optera pour un abonnement mensuel allant de 190€ à 590€/mois (avec déductions fiscales). Ces tarifs ne prennent pas en compte les soins complémentaires coordonnés par l’Autonomie Planner (ex les frais médicaux). 

Selon une enquête menée par Retraite.com, une personne âgée de plus de 75 ans qui souhaite vieillir dignement chez elle, paie en moyenne 1250€ de frais de santé par mois (prix des mutuelles, des frais d’optique, dentaire, de prothèses auditives etc.). Si à cela, nous ajoutons les 390€ mensuels que paient en moyenne les personnes âgées bénéficiant du service des Autonomies Planners, nous arrivons à un prix d’environ 1640€/mois. En parallèle, selon une étude de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), le prix minimum constaté par résident en maison de retraite est de 1500 en milieu rural. En milieu urbain, ils s’élèvent à 2900 par mois, pouvant parfois dépasser les 5000

Comme quoi le maintient à domicile n’est pas forcément plus onéreux que la maison de retraite ! 

 

Une équipe déterminée face aux défis du secteur

De gauche à droite, une partie de l'équipe des Autonomie Planners; Maïté, Victor et Léa à Aix-en-Provence

Selon Victor, des défis il y en a plein, mais les principaux seraient de coordonner les différents acteurs du secteur et d’ “arrêter d’oublier les vieux dans la balance !”. Selon lui, il est également important de garder en tête qu’il ne s’agit pas de penser tout à la place de nos aînés, mais plutôt de les accompagner dans leurs choix de vie avec bienveillance et gentillesse, une des grandes valeurs de l’équipe.

En effet, il peut parfois être difficile pour la famille d’accepter que l’aîné reste chez lui car cela peut impliquer un risque à un âge avancé. Cependant, si la personne le souhaite c’est un risque à accepter afin de respecter sa volonté. A noter que si l’Autonomie Planner juge trop risqué le maintien à domicile, c’est l’option de la maison de retraite qui sera toutefois mise en avant. 

“Notre première valeur c’est la gentillesse. C’était au début pour moi une revendication. Souvent la gentillesse c’est réservé aux niais, moi je la revendique au contraire comme une vraie force. C’est une valeur qui a de l’avenir.”

Aujourd’hui en plus d’être présente à Aix-en-Provence, l’équipe propose également ses services dans les 14ème et 15ème arrondissements de Paris, dans les Haut-de-Seine et depuis peu à Nîmes et Lyon. A terme, Victor rêve de proposer une formation d’Autonomie Planner pour favoriser la professionnalisation et le développement du métier, et pour que chaque français qui le souhaite puisse avoir son propre Autonomie Planner.  

On ne doute pas que ce rêve devienne réalité et on leur souhaite ! Notre société a grandement besoin de nouveaux acteurs passionnés pour défendre l’intérêt de nos aînés et leur rendre la place qu’ils méritent ! 

Tu es passionnée par le sujet du bien être de nos aînés ? Découvre également notre podcast avec Victor ainsi que notre article sur la cohabitation intergénérationnelle avec la start up parisienne Colette

Découvre aussi notre podcast avec Les Autonomie Planners !

Tu as aimé cet article ? Fais le découvrir !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Suis l’aventure Impact 13

Share via
Copy link
Powered by Social Snap