Citiz : l’autopartage raisonné qui s’adapte aux besoins des territoires

Dans l’inconscient collectif, la voiture est un marqueur social synonyme de liberté. Cependant l’impact écologique et économique de la voiture individuelle est clair et certaines villes ont déjà pris des mesures importantes. Afin d’allier mobilité et responsabilité nous avons rencontré Alexandre Jouaville, directeur de CITIZ Occitanie, la coopérative d’autopartage à Toulouse.

Alexandre Jouaville, directeur de CITIZ Occitanie
Alexandre Jouaville, directeur de CITIZ Occitanie

Interview et article réalisés par Thomas CHAMBON

Publication le 8 mai 2022

L’autopartage : une solution qui transforme nos zones urbaines

Nous parlons d’autopartage dès que nous conduisons la voiture de quelqu’un d’autre (amis, famille, inconnu). Ce fonctionnement diffère du covoiturage, où nous sommes transportés. Il existe deux types majeurs d’autopartage :

  • En boucle : la voiture est garée à une place et doit être rendue à cette même place
  • Free Floating (FF) : la voiture est disponible sur une aire de stationnement et devra être rendue garée sur cette aire.

Lorsque cela est possible, l’autopartage est une solution salvatrice pour les villes et leurs habitants. D’après l’Enquête Nationale sur l’Autopartage de l’ADEME, « en 2016, chaque voiture d’autopartage remplace 10 voitures particulières et libère 9 places de stationnement ». Cela améliore la qualité de l’air, mais impacte aussi les zones urbaines. En effet, moins de voitures c’est plus de place pour les piétons et les cyclistes, c’est moins de nuisance sonore et de zones goudronnées.

CITIZ Occitanie vous accompagne partout en Europe

Cela fait 20 ans que les initiatives de l’autopartage coopératif existent en France. Elles sont présentes dans plus de 160 villes. En Occitanie, cela a débuté en 2008 par une structure associative qui deviendra une coopérative : Mobilib. La structure coopérative permet d’acheter les premières voitures avec l’argent des adhérents. Puis Mobilib rejoint le groupement national France Auto Partage, qui deviendra le Réseau CITIZ.

En 2016 c’est la marque d’autopartage Free Floating « YEA ! » qui est lancée. En 2021, CITIZ Occitanie emploie 9 salariés, compte 5800 utilisateurs inscrits pour 2000 utilisateurs uniques annuels et s’étend au niveau régional avec des succès en Aveyron et en Hautes Pyrénées. Comme l’attractivité c’est la diversité des voitures, Citiz Occitanie propose 97 voitures dont 86 à Toulouse. Pour utiliser cette flotte, rien de plus simple, il suffit de s’inscrire en ligne ou en agence. Vous aurez ainsi accès à l’ensemble de la flotte n’importe quand via votre mobile ou un badge pour les personnes préférant une solution non digitale. Ça y’est, vous êtes parés pour voyager dans toute l’Europe avec CITIZ Occitanie !

« Avec Citiz, j’abandonne certes 1 voiture mais pour en gagner 97 ! Je vends ma berline pour récupérer des berlines, des utilitaires, des citadines, des automatiques, des manuelles, des électriques. Nous avons aussi ce succès-là grâce à la diversité de notre offre. »

Alexandre JOUAVILLE, Directeur de Citiz Occitanie
Consultation citoyenne en cours en partenariat avec France Bleu pour faire émerger les solutions locales partout en France

Le maillage des solutions d’autopartage s’adapte aux besoins des citadins et des ruraux et citadins

« Nous sommes le complément des initiatives et des déploiements de transports publics et d’infrastructures de modes actifs. Il faut qu’il y ait une démarche active du territoire pour que les gens puissent au quotidien vivre sans voiture et ne pas ressentir de privation trop importante en abandonnant leur véhicule personnel. Le véhicule d’autopartage devient ainsi un besoin ponctuel lorsque le besoin ne peut pas être couvert par les transports en commun ou les modes actifs. »

Alexandre JOUAVILLE

Le succès de l’autopartage est basé sur le maillage, c’est-à-dire la disponibilité des voitures sur un territoire donné. L’objectif à Toulouse est de ne pas dépasser 500m entre les stations.

Mais la volonté de CITIZ Occitanie est de sortir de la métropole de Toulouse et de tisser un réseau dans toute la région. Alexandre nous explique que l’autopartage doit « être le dernier maillon de la chaine de transport en commun ». Ce maillage doit donc être réalisé main dans la main avec les services de transport public du territoire afin que l’utilisation de la voiture ne soit faite que sur les derniers kilomètres. En Aveyron, un partenariat est noué avec le Parc Naturel Régional des Grands Causses. En Hautes Pyrénées, c’est le prestataire Keolis qui travaille avec la coopérative. Tout cela pour que les voyages dans la région Occitanie se fassent en train ; la voiture d’autopartage permettant d’effectuer les derniers kilomètres.

Inciter les collectivités à investir dans l’autopartage pour développer une mobilité raisonnée

A chaque territoire sa spécificité et CITIZ Occitanie travaille avec le réseau de transport public existant et les collectivités pour réduire le poids de la voiture dans les déplacements des citoyens. CITIZ Occitanie s’est structurée sur un modèle coopératif SCIC pour permettre aux collectivités d’investir dans le projet. La vocation est d’avoir de plus en plus de collectivités qui montent au capital pour développer l’offre de mobilité régionale. Toulouse Métropole et Tisséo, gestionnaire des transports en commun, ont investi un peu de capital dès 2009. L’objectif de la coopérative est qu’ils augmentent leur capital car il n’a pas été réévalué depuis 13 ans. Malheureusement à ce jour, cette approche est restée lettre morte… 

La région Occitanie a rejoint le capital de CITIZ Occitanie en 2021 ! Malgré cette excellente nouvelle, 70% du capital de la coopérative provient actuellement des fonds de citoyens alors que l’offre est d’utilité publique. Une implication plus forte des collectivités permettrait de développer la mobilité raisonnée au service des citoyens et de leurs territoires.

« Je pense surtout qu’il faut faire preuve de pédagogie car pour de nombreux élus, l’Economie Sociale et Solidaire n’est pas très claire. Il y a beaucoup de nos interlocuteurs qui craignent que le soutien à une initiative, quand bien même d’intérêt collectif, puisse être perçu comme un acte anticoncurrentiel. Il faut être patient et surtout être exemplaire pour montrer que ce sont des fonds publics bien investis. »

Alexandre JOUAVILLE
L’autopartage CITIZ pour une mobilité raisonnée et inclusive

L’offre d’autopartage de CITIZ Occitanie est rentable et les perspectives de croissances sont ambitieuses

Dans le Réseau CITIZ, la rentabilité du modèle économique des coopératives locales est atteinte avec une centaine de véhicules d’autopartage. Pour Citiz Occitanie, le modèle économique a démontré sa viabilité dès 2018 avec une flotte de 70 voitures. Malgré les nombreux mouvements sociaux de 2019 et la crise sanitaire perturbant la mobilité, la coopérative se porte bien. Sa croissance a atteint deux chiffres en 2021 !

Désormais, CITIZ Occitanie a la volonté d’ouvrir son capital en direction des collectivités et des partenaires institutionnelles. L’objectif est d’atteindre 40% de collectivités, 40% de citoyens et 20% de financeurs, partenaires et employés. La coopérative souhaite aussi augmenter sa flotte et passer de 97 à 200 véhicules dès 2024. Mais cette croissance sera éthique et visera la réduction des impacts sur l’environnement avec un mix des motorisations. Depuis 2020, tout renouvellement de flotte se fait avec des voitures hybrides, toute augmentation de la flotte se fait soit en hybride soit en électrique et les investissements privilégient les modèles Made In France et les occasions récentes.

Enfin, beaucoup d’expérimentations sont en cours pour créer cette offre d’autopartage électrique avec des places de stationnement dans des parking ou des partenariats avec les opérateurs de bornes électriques et des fournisseurs d’électricité renouvelable comme Enercoop, sociétaire de CITIZ Occitanie. Tout reste à inventer ! Et l’ambition 2030 est claire : avoir une flotte 100% électrique et un maillage territorial optimal.

CITIZ Occitanie est plus qu’une solution d’autopartage. C’est une coopérative qui se bat pour développer la mobilité raisonnée et inclusive. La voiture est à la fois un outil pratique et une commodité dont les impacts négatifs sur nos sociétés ne sont plus à démontrer. L’autopartage offre un service vertueux à la collectivité tout en réduisant les coûts et le stress de la voiture individuelle. Lorsqu’on demande à Alexandre les raisons du succès de CITIZ Occitanie face aux autres solutions d’autopartage, il mentionne ce qui motive les entreprises qui proposent ce service. Si sa coopérative est rentable, c’est peut-être grâce aux objectifs sociaux et environnementaux qu’ils visent.

Tu souhaites creuser le sujet sur le transport durable ? Découvre notre article avec Railcoop, la coopérative qui renforce la place du train en France.

Tu as aimé cet article ? Fais le découvrir !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Suis l’aventure Impact 13

Share via
Copy link
Powered by Social Snap