Gestia Solidaire : Des logements moins chers et rentables, utopie ou réalité ?

Un français sur 5 a du mal à se loger, pourtant c’est un sujet peu adressé. Permettre aux personnes mal logées d’accéder à des logements moins chers tout en assurant de la rentabilité aux propriétaires, c’est la mission que s’est fixée Anne-Sophie Thomas, cofondatrice de Gestia Solidaire. On vous emmène à Lyon pour découvrir une agence de gestion locative plus responsable.  

Vidéo proposée par Antinéa Esteban

Interview et article réalisés par Luce Aubry-François

Publication le 25 mars 2021

Des millions d’exclus, des loyers trop élevés : retour sur le mal logement en France

Selon le rapport 2019 de la fondation Abbé Pierre sur l’état du mal logement, il y a 15 millions de personnes mal logées en France, soit 22% de la population. Pourtant, les personnes sans-abris sont « seulement » 300 000. Qui sont ces millions de personnes invisibles touchées par le mal logement ? On en connaît malheureusement tous : des étudiants sans garant, des actifs sans CDI, des parents séparés avec un seul revenu… Ces personnes ne peuvent pas passer par des agences immobilières classiques car elles ne répondent pas aux 3 critères d’éligibilité : avoir des revenus 3 fois supérieurs au montant du loyer ; avoir un garant français ; avoir un CDI. Elles ne peuvent pas non plus se tourner vers les logements sociaux : leurs revenus étant trop importants, elles ne sont pas considérées comme prioritaires.

Le problème est d’autant plus fort dans les grandes villes, où les loyers ne cessent d’augmenter. Si l’on parle beaucoup de Paris, les villes de province ne font pas exception. Dans son observatoire sur le marché locatif privé français, le site LocService montre qu’entre 2019 et 2020, les loyers ont augmenté de 3 à 6% à Lyon, Tours, Nantes et Rouen. Bordeaux connaît la plus forte hausse, avec une augmentation de 7,89%. Comment lutter contre cette augmentation constante des loyers ? La problématique n’est pas simple. Les propriétaires investissent dans l’immobilier pour se constituer un patrimoine, préparer leur retraite ou l’avenir de leurs enfants. Ils ont très souvent un prêt à rembourser et le rentabiliser est leur souci majeur. Une préoccupation d’autant plus importante dans le contexte de crise sanitaire et économique actuelle.

Louer moins cher sans perdre de revenus, c’est possible

La solution de Gestia Solidaire ? S’appuyer sur des leviers fiscaux pour permettre aux propriétaires de réduire leurs loyers tout en rentabilisant leur investissement. L’agence conseille le loueur sur des lois de défiscalisation, comme la loi Cosse, qui permettent de déduire 30 à 70% des revenus locatifs imposables. En réduisant ses impôts, le propriétaire équilibre ses revenus et peut donc proposer un loyer moins élevé. Gestia Solidaire agit également sur les dépenses énergétiques, en accompagnant le propriétaire dans les travaux à mener pour rendre son bien plus performant.

On peut s’interroger sur les conséquences de ces loyers attractifs. Les propriétaires sont-ils assaillis de demandes ? Quid du locataire sans garant ou sans CDI qui, à l’instar des agences immobilières, peut refroidir le propriétaire ? Gestia Solidaire accompagne ces locataires moins favorisés en les aidant à trouver des aides complémentaires. Elle rassure également le loueur en trouvant des garanties de loyers impayés qui le protégeront contre les risques de non-paiement et de dégradations. Et si l’agence accompagne le propriétaire et le locataire en amont de la location, elle intervient également en cas de pépin une fois le contrat signé

L’équipe de Gestia Solidaire

L’immobilier solidaire, un marché en plein développement

On ne ressent pas la concurrence car il y a beaucoup d’opportunités de faire l’immobilier solidaire.

Anne-Sophie Thomas

Comme les agences immobilières classiques, Gestia Solidaire est soumise à la loi Hoguet, qui fixe des honoraires de gestion pour le propriétaire. Pour autant, l’agence lyonnaise a souhaité mettre en place un modèle cohérent par rapport aux besoins de ses clients. Les propriétaires règlent ainsi des honoraires équivalant à 8,9% des loyers et charges encaissés au moment de la location (contre 10% en moyenne dans les agences classiques). Les locataires quant à eux règlent des frais de 180€ pour la partie accompagnement à la mise en place des garanties et la recherche d’aides complémentaires. Des tarifs intéressants, quand on pense qu’habituellement un locataire doit régler des frais d’agence équivalent à un mois de loyer.

Ce nouveau modèle plus accessible et plus solidaire permet à Gestia Solidaire de se démarquer des acteurs traditionnels. D’autant que le marché est propice pour ce type de projet : « On ne ressent pas la concurrence car il y a beaucoup d’opportunités de faire l’immobilier solidaire. Nous avons fait le choix des propriétaires particuliers, mais certains agissent plutôt avec les promoteurs » explique Anne-Sophie. Le secteur de l’immobilier responsable est en plein développement et ouvre la voie pour de nouveaux modèles incluant les enjeux sociaux.

Quel avenir pour Gestia Solidaire ?

Tout juste un an après sa création, l’agence a un portefeuille d’actifs de 80 biens et a déjà logé 20 locataires en direct. Et l’aventure ne fait que commencer. Après avoir fondé ensemble Gestia Solidaire, Anne-Sophie et son frère Emmanuel ont été rejoints par deux personnes chargées respectivement de la gestion locative et de la commercialisation des biens. La prochaine étape sera de se démarquer sur l’aspect digital. Accompagnée par la BPI et la FrenchTech Tremplin, l’équipe a obtenu une subvention pour créer des outils numériques qui lui permettront de louer plus facilement les biens. Et si pour l’instant ils ont choisi la métropole de Lyon comme territoire d’expérimentation, leur objectif est de construire un modèle pérenne qui pourrait être essaimé sur l’ensemble du territoire national.

Il y a un contrat moral entre le propriétaire et le locataire. C’est cette relation humaine qui fait la différence par rapport à une agence classique.

C’est là toute la force de Gestia Solidaire : un projet co-construit avec et pour les propriétaires et les locataires, dans une volonté commune de changer les choses. Les loueurs ont envie d’aider les locataires car ils ont connu des situations similaires par le passé. Ils leur apportent des prestations de qualité et en retour, les locataires sont reconnaissants et donc d’autant plus engagés dans le respect de leur location. Avec Gestia Solidaire, Anne-Sophie nous montre qu’il est possible de louer autrement. Et nous rappelle, à juste titre, qu’immobilier rime avec solidarité.

Pour découvrir Gestia Solidaire : https://gestia-solidaire.com/

Les défis qui entourent le logement t’intéressent ? Découvre également notre article sur le logement intergérationnel avec le Colette Club

Luce Aubry-François

Tu as aimé cet article ? Fais le découvrir !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Suis l’aventure Impact 13

Share via
Copy link
Powered by Social Snap