Face au fléau de la prostitution, un emploi responsable pour sortir de la rue​​

La prostitution, plus vieux métier du monde ou bien conséquence abjecte d’une société patriarcale basée sur la domination? Face à un sujet complexe, il fallait une innovation positive à la hauteur. Les explorateurs d’Impact 13 sont donc partis à Lyon rencontrer Solenciel. Depuis 2017, cette association accompagne et forme des femmes migrantes qui souhaitent quitter les réseaux de prostitution. En les employant pour faire des prestations de ménages écologiques, Solenciel offre à ces personnes l’autonomie financière nécessaire pour (r)acheter leur liberté.

Vidéo proposée par Antinéa Esteban et Simon Gadrey

Interview et article réalisés par Thomas Chambon

Publication le 3 mars 2021

L’interview de Solenciel est proposée en partenariat avec la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire de la région Auvergne Rhône-Alpes (CRESS AuRA)

Le fléau de la prostitution touche 37 000 personnes et coûte 1.6 milliards d’euros par an à la France

En 2015 l’association le Mouvement du nid et le cabinet d’expert Psytel ont publié l’étude Procost. Les chiffres sont édifiants: 37 000 personnes prostituées et un coût pour la France estimé à 1.6 milliards (29 “postes de coûts” sont décryptés dans cette étude).  A cela s’ajoute une triste réalité: viols, violence, tentatives de suicides… Un ensemble de conséquences négatives motivées par le profit. En effet, le chiffre d’affaires de la prostitution est estimé à 3.2 milliards d’euros en France

Solenciel Ménage écologique
Solenciel est un prestataire de ménage solidaire et écologique

Lorsque nous poussons la porte du 70 rue Rachais à Lyon, Vanessa CATHERINE nous accueille avec un grand sourire. Cette femme de 32 ans est la nouvelle “facilitatrice” de l’agence de Solenciel à Lyon – avec l’auto-gouvernance il n’y a pas de directrice. Après avoir travaillé dans plusieurs ONG en Afrique, elle décide de se tourner vers l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) pour conjuguer valeurs sociales, environnementales et pérennité économique. Solenciel, c’est tout cela en même temps !

Solenciel porte une triple action ​

Solenciel est une agence rentable qui vend des prestations de ménage écologiques pour professionnels, réalisées par ces femmes victimes des réseaux de la rue. Une démarche éco-responsable à 360°: les produits Ecolabel, la formation des équipes et les moyens de locomotion. Même le mobilier de Solenciel est issu de la filière du réemploi grâce aux associations Co-recyclage et WeFund !

Solenciel c’est aussi une solution concrète pour ces femmes migrantes souhaitant sortir des réseaux de prostitution. Elles accèdent à un emploi CDI alors que leur demande d’asile est en cours. Cette innovation sociale est unique en France et l’accord ne porte que sur la région Auvergne Rhône-Alpes. Solenciel espère prochainement pouvoir faire de même sur l’ensemble du territoire.

Pour finir, Solenciel c’est une manière de manager ces femmes basée sur l’auto-gouvernance, la responsabilisation et la confiance. Ne vous méprenez pas, cette organisation n’est pas synonyme d’anarchie (aucune règle) ou de démocratie (consensus de tous). C’est une manière d’impliquer et de responsabiliser au maximum les personnes en créant un environnement où elles se sentent suffisamment en confiance. Par ces trois actions, Solenciel nous prouve qu’elle est plus qu’une association d’accompagnement de personnes prostituées.

Sans emploi ces femmes ne pourraient pas quitter les réseaux de prostitution

 

Comprendre l’innovation de Solenciel passe par l’importance de l’autonomie financière apportée à ces femmes. Leur permettre d’accéder à un emploi stable est primordial car elles doivent acheter leur liberté. Sans faire de voyeurisme ou de misérabilisme, un rapide descriptif de ce qu’ont vécu ces personnes, majoritairement d’origine Nigériane, s’impose.

Elles ont été vendues par leurs proches ou par des personnes de confiance et envoyées en France pour intégrer les réseaux de prostitution. Le voyage passe souvent par la Libyeles droits de l’Homme ne sont que chimères. Ces femmes sont manipulées par des croyances locales (appelé le “djoudjou” nous explique Vanessa)  et subissent l’emprise de Madames, sorte de mac qui leur procurent un logement et un droit de travail dans ces réseaux de prostitution. Pour en sortir, il faudra payer une dette 

Une association créée par ses bénéficiaires pour ses bénéficiaires

 

Cette réalité de la dote a été intégrée par Rodolphe BARON, le fondateur de Solenciel, alors qu’il faisait des maraudes à Grenoble pour l’association Magdalena. Après avoir longuement parlé avec certaines de ces femmes, Rodolphe décide en 2017 de s’attaquer au problème et de leur proposer un emploi. Lorsqu’il leur demande ce qu’elles souhaitent faire, elles répondent du ménage. Pourquoi? Elles connaissent déjà ce métier : il ne nécessite pas de diplôme et peut être réalisé par des personnes ne maîtrisant pas parfaitement le français (rappelons que les nigérian.e.s parlent anglais). Son statut ? Association de loi 1901 afin d’éviter toute critique et mauvaise presse car ils emploient des prostituées. Mais une association fiscalisée, ce qui signifie qu’à part le statut juridique, Solenciel fonctionne exactement comme une entreprise.

Solenciel Formation
Solenciel assure la formation des ses employées (français, informatique, ménage éco-responsable…)

Solenciel a le vent en poupe

Depuis son lancement, l’agence de Grenoble a accompagné 40 femmes. Elle en emploie actuellement 25 et 15 ont déjà quitté Solenciel après avoir eu leurs papiers afin de voler de leurs propres ailes. Démarrée en juin 2020, l’agence de Lyon travaille avec 5 personnes, 3 additionnelles en attente d’embauche, et atteindra son équilibre financier d’ici début 2022. Une nouvelle agence sur Montpellier vient de voir le jour en ce début d’année.

Des projets, Solenciel en a plein la tête. Entre développer ce modèle dans d’autres villes (essaimage) et le développement de « sous-structures » fonctionnant sans facilitatrice, les idées ne manquent pas. 

On ressort changé après avoir découvert Solenciel. Comme si la pérennité économique de leur modèle redonnait un peu d’humanité et d’espoir face aux chiffres glaçants de la prostitution. Une goutte d’eau dans un océan de vice. Mais une goutte d’eau qui désaltère grandement. Les innovations positives que nous rencontrons avec Impact 13 nous prouvent jours après jours que d’autres modèles existent. Il suffit simplement de pousser la porte. 

Thomas Chambon

Tu souhaites en apprendre plus sur Solenciel ? Ecoute le podcast pour aller plus loin !

Tu as aimé cet article ? Fais le découvrir !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Suis l’aventure Impact 13

Share via
Copy link
Powered by Social Snap