Wello, la collaboration au bénéfice du maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie

Comment permettre aux personnes en perte d’autonomie de rester le plus longtemps possible à domicile ? En développant des solutions numériques en co-construction avec les différents acteurs. C’est la mission que Wello s’est donné pour répondre à un enjeu de société bien présent.

Claire Javré et Alexandre Bonte, co-fondateurs de Wello
Claire Javré et Alexandre Bonte, co-fondateurs de Wello

Interview réalisée par Valentin Worms

Article proposé par Delphine Crosnier Leconte

Publication le 15 avril 2021

L’aide à la personne : un secteur cloisonné

En France, 21% des plus de 85 ans vivent en établissement. On estime que le nombre de personnes âgées dépendantes aura doublé d’ici 2060. Or 80% des personnes âgées expriment le souhait de rester à domicile. En parallèle, 11 millions de personnes apportent leur aide, à titre non professionnel, à une personne âgée ou en situation de handicap de leur entourage. Ce sont les aidants. Il existe également une multitude d’acteurs qui agissent déjà aux côtés des personnes en perte d’autonomie et de leurs aidants. De la simple aide informelle venant de proches, amis, associations de bénévoles, aux professionnels de la santé, de nombreux acteurs se relaient pour permettre aux personnes de vivre le plus longtemps possible à domicile.

Claire, co-fondatrice de Wello, nous explique en revanche que ce monde est souvent très cloisonné. Les acteurs du secteur sanitaire prennent en charge la dimension de la santé, ceux du secteur médico-social accompagnent plutôt la vie quotidienne, et les acteurs du social proposent des activités permettant de mieux vivre chez soi. Le constat à l’origine de la société Wello est le suivant : il n’y a pas de réelle collaboration entre tous les acteurs du secteur.

Un objectif : une façon simple d’échanger et de coordonner tous les intervenants
Un objectif : une façon simple d’échanger et de coordonner tous les intervenants.

Comment permettre à ces nombreux acteurs de mieux collaborer ?

Wello développe des solutions numériques prenant la forme de plateformes de mise en relation ou de coordination des différentes parties prenantes du secteur. Mais l’objectif ici n’est pas simplement la conception de ces outils. La vision de la société passe par une démarche très globale de co-construction. Qu’est-ce que la co-construction ? Il s’agit d’intégrer dès le départ les décideurs et les utilisateurs dans la réflexion. Ainsi tous les acteurs sont amenés à collaborer lors des ateliers : la structure cliente, l’équipe Wello d’accompagnement, l’équipe Wello technique, mais également des aidants, des bénévoles, les financeurs, les collectivités. Cela permet à cet écosystème cloisonné de travailler ensemble sur un projet concret de plateforme numérique. Le principe ? Mutualiser les énergies et les financements, au bénéfice du bien commun.

Cette co-construction va même plus loin, car les éléments développés dans le cadre d’un projet viendront alimenter d’autres projets, et vice versa. La vision à terme est d’obtenir une plateforme commune nationale regroupant tous les acteurs : service à la personne, associations, prévention, information, formation.

Tout en soutenant la volonté globale du gouvernement de décloisonner le secteur, Wello œuvre donc directement à partir des volontés terrain, en accompagnant le « faire ensemble » sur des sujets concrets. La démarche va dans les deux sens : d’un côté faire prendre conscience aux départements, chefs de file sur les sujets liés à la dépendance, des besoins du terrain, et de l’autre réaliser des petites expérimentations auprès des acteurs locaux pour ensuite les englober dans un projet plus vaste de territoire.

Une solution numérique qui participe à la résolution d’un enjeu de société.

Wello apporte une vision holistique de la personne aidée pour répondre à ses besoins, à ses envies, selon son environnement. L’objectif est de lui proposer de façon très simple un panel d’offres et de solutions proches de chez elle, et de favoriser les interactions entre les intervenants. L’enjeu est également de soulager le quotidien de l’aidant souvent en charge de cette organisation. Pour cela, Wello développe aujourd’hui des solutions numériques. 

Celles-ci prennent la forme de plateformes de mise en relation entre la personne, âgée ou en situation de handicap, son aidant, et les solutions de proximité sur son territoire : solutions de mobilité, d’aide à la personne, d’aide aux aidants, solutions de répit pour les aidants,… Wello développe également des outils pour faciliter l’échange et la coordination entre les acteurs professionnels et informels, à l’image d’un carnet de liaison numérique. Ces solutions sont toujours co-construites avec les partenaires, qui peuvent être des collectivités, des fédérations d’acteurs,…

Quelques exemples ?

Wello a ainsi développé avec la maison des aidants de Lille une plateforme afin de multiplier les actions de soutien sur le territoire : La Scalaa (Solidarité Citoyenne d’Aide Locale Aux Aidants). Elle permet aux aidants enregistrés dans l’organisme d’effectuer des demandes à des bénévoles formés : faire les courses, discuter, conduire la personne,…

La plateforme de la Maison des aidants à Lille : La Scaala
La plateforme de la Maison des aidants à Lille : La Scaala

Wello développe également des plateformes de mobilité, telle que celle développée dans le Pays de Mormal (Nord de la France) : Déplacez-vous. L’objectif est de soutenir l’internaute qui recherche une modalité de déplacement pour se rendre chez le médecin, faire ses courses ou à son cours de bridge par exemple.

La plateforme de mobilité Déplacez-vous
La plateforme de mobilité Déplacez-vous

Le jour où les volets de Margaux sont restés fermés…

A l’origine de Wello, deux fondateurs, Claire Javré et Alexandre Bonte. Un jour, Alexandre se rend compte que les volets de sa voisine Margaux restent fermés. C’est en se renseignant qu’il apprend que celle-ci, ne pouvant plus assumer certains gestes simples, comme ouvrir ses volets ou sortir sa poubelle, a été placée en maison de retraite. Un premier projet naît donc il y a 6 ans, celui de coordonner les petits gestes du quotidien : ouvrir les volets, aller chercher le pain, promener le chien, sortir la poubelle. L’association s’appelle alors Ensemble. Les co-fondateurs se rendent rapidement compte que la collaboration avec les actions professionnelles est primordiale. Ils commencent alors à répondre à des appels à projets afin d’embarquer ces acteurs, et faire en sorte qu’ils communiquent. C’est en remportant ces appels à projet qu’ils démarrent les expérimentations, développant un premier prototype.

La société Wello est créée lors de la concrétisation de contrat avec un premier client, la maison des aidants à Lille, il y a 4 ans. De nombreux acteurs interviennent par la suite dans la construction et le financement de Wello, reflétant ainsi la vision de la société.

Grâce à sa vision bien particulière, Wello parvient ainsi à fédérer les acteurs du secteur, afin qu’ils collaborent ensemble, mutualisent leurs énergies au bénéfice d’un but commun : permettre aux personnes en perte d’autonomie de rester le plus longtemps possible à domicile.

Et pour s’assurer de servir cette ambition sociétale, Wello souhaite aller plus loin. Elle met actuellement en place un programme de recherche et développement sur les mécanismes de la coopération au bénéfice des personnes en perte d’autonomie. Elle étudie également l’impact de ses services sur la société : conditions de vie, taux de maintien à domicile, évolution de la collaboration entre les acteurs, de la valorisation des intervenants professionnels…

Wello, une très belle vision au service d’un enjeu crucial.

Delphine Crosnier Leconte

Le bien être des personnes âgées t’intéresse ? Découvre également Les autonomies planners et Colette Club !

Tu as aimé cet article ? Fais le découvrir !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Suis l’aventure Impact 13

Share via
Copy link
Powered by Social Snap